Amour – Humour.com

  depuis Sept. 2011      

Recherche personnalisée
Avant de se lancer La Vie de Couple Parents et Enfants  Tout a une fin Un peu de Psycho Mœurs exotiques Quelques textes
 

Plan du site

Vos commentaires

Accueil  

Qu'est-ce que l'amour 

Le coup de foudre  

Plein de trucs pour draguer L'art de séduire

Sexe sans frontière

Qui porte la culotte ? 

Lire avec un vibromasseur

Comment en finir ?  

Sous vêtements F  /H 

Le corps et ses parties

Bad Sex et autres...

La sociologie du dragueur Midinettes et autres ravissantes

Psychologies comparées

Quelques vues de la vie... 

Mœurs exotiques 

Burqa ou burqa pas ?

Jalousies 

Les conflits

Quand le temps passe

Les seins et  l'allaitement

A la plage  

Bonnes pages 

La sexualité au Moyen-Age

Un peu d'histoire : 1950-2013

Tous à/au Poil !

Chez le gynécologue

Citations et Blagues

Tous les autres sujets 

en bas de page

Écrivez-moi

Le Forum

Sites amis

Mariage et Religion 

Atelier d'écriture

 Bien choisir son portable 

Tout pas cher

Liens/Nos partenaires

compteur :

Google Analytic

Amour-Humour


 

 

 

Comment en finir ?  Pourquoi ? L'art de la rupture...  

 

Radicalement :

Deux fins possibles 

Et même trois...    

Mourir au sein des seins ?

Devine qui a laissé son facebook ouvert ?

En Poèmes 

Petite vengeance.   Odieux    Rupture 

Scène de ménage !...    Lâcher prise 

Avec de grands auteurs 

La lettre de rupture parfaite

    (Si ce lien ne marche plus, aller ici)

Où laisser une trace ?

Le «Musée des cœurs brisés» 

En chanson

   Elle est toujours  

   Je suis seule

Deux fins possibles :  

 

(Tirés de la revue Psychologies  et du Jacassin, de Pierre Daninos, o. c.)

 

Et même trois

Ne craignez pas d'en arriver là, 

Biohazard a tout prévu, aucun soucis !

Dans Courrier International

Haut de page                       Vos commentaires

 

Ou quatre ?...

 

Devine qui a laissé son facebook ouvert ?

Salut chéri ! Devine qui a laissé son Facebook ouvert sur l'ordinateur, et a reçu un message de Kelsi ? Oui ! Toi ! ;) Mais ne t'inquiète pas, je n'ai rien cassé ! ? En fait, j'ai été assez sympa pour faire tes valises ! Et j'ai même inventé un jeu de piste, après avoir appris que tu aimes chercher des choses comme d'autres filles ! ;) Voilà où tu pourras trouver tes affaires ! ? Tes vêtements sont sur les lieux de notre première rencontre ! ? Tes jeux vidéo sont là où nous avons eu notre premier baiser ! ? Ton ordinateur est là où nous avons acheté notre premier jeu vidéo ensemble ! ? Ta télévision se trouve là où on « l'a fait » pour la première fois. ? Tout le reste, y compris les photos de nos deux dernières années ensemble, se trouve CHEZ KELSI ! Amuse-toi bien ! Oh, et puisque je n'ai rien cassé ou abîmé, je ne peux pas te garantir que personne n'ait trouvé tes affaires avant toi ! Bonne chasse ! 

http://www.deslettres.fr/lettre-de-rupture-.../ 

 

Mourir au sein des seins ?

Mourir au saint des saints, d’accord. Mais au sein des seins ? Une Américaine, Donna Lange, est soupçonnée d’avoir occis son amant en l’étouffant avec son opulente poitrine après une altercation dans leur mobile home, rapporte le Huffington Post. Le cas n’est pas unique. En novembre dernier, un avocat allemand accusait sa partenaire, Franzisca, d’avoir essayé de l’assassiner avec ses seins (taille 100 E) en simulant un jeu sexuel. L’homme avait finalement réussi à s’extraire et s’était enfui, nu comme un ver, demandant à un voisin d’appeler la police. En 2010, rapporte Gawker, un Anglais a failli trépasser en plein coït quand sa partenaire a couvert sa tête de ses appendices taille 105. Conclusion : prudence et prudence sont les deux mamelles de la survie.   ( Courrier international | Claire Maupas | 23 janvier 2013 ) 

Poèmes de rupture

 

  

 

 

 

 

Mauvais sort

( petite vengeance)

Par le feu de ces mots bien cuisants et maudits,
Je lance un maléfice à ta face coupable !
C’est un très mauvais sort, c’est un charme interdit,
Une incantation douce à l’oreille du diable !

 

Je lance un maléfice à ta face coupable,
Nulle conjuration ne pourra l’empêcher !
Une incantation douce à l’oreille du diable,
Un envoûtement pour toute une éternité !

Nulle conjuration ne pourra l’empêcher :
« Il te faudra m’aimer et toujours m’idolâtrer ! »
Un envoûtement pour toute une éternité.
« Ou il te poussera un furoncle verdâtre ! »

« Il te faudra m’aimer et toujours m’idolâtre ! »
Mes sorts visent souvent un endroit bien senti
Où il te poussera un furoncle verdâtre
Par le feu de mes mots bien cuisants et maudits !

Evy-Lisa Chirrel

 

    Vos commentaires

- Quatrains, alexandrins... superbe pantoum. - Attention à l'effet "Boomerang"!

- Jamais de retour de sort avec le pantoum: la magie reste enfermée dans la boucle de mots!
- Un pantoum qui laisse pantois! Une poupée vaudou?
- Non pas de poupée vaudou... c'est de la sorcellerie wallonne, les macrâles n'usent point de poupées, 

mais de pattes de poules et autres yeux d'araignée (surtout pour jeter les furoncles)... La fête des morts aide aussi...

- Remarquable par la forme et le fond.... J'aimerai ajouter ce poème sur mon site. Est-tu d'accord?

- Ravie qu'il t'aie plus!

 Haut de page

Odieux

J'ai dit ce que j'ai dit et ne retire rien
Et quoi que vous pensiez, Madame, peu importe
Je trouve vos façons indign' d'un baise-main
Je ne vous salue pas, mais non, je prends la porte.

Je l'ai prise en plein front, Madame qu'avez-vous,
Pourquoi ce vilain gest' qui en veut à ma tête
Sans doute espériez-vous, de moi, quelques mots doux
Mais si vous insistez çà va étr' votre fête.

Je vais fêter céans ces années de galère
Ces bigoudis ratés, ces chemisiers hideux,
Vos regards méprisants sur le sinistre hère
Que je suis devenu en brûlant à vos feux.

Et faire feu sur vous j'en ai vraiment envie
J'aurais dû pour cela ach'ter un pistolet
Çà vous aurait guéri de toutes vos envies
Qui ont fait de mes fonds un désert asséché.

J'y errerai bientôt dans ce désert immonde
Oui, mais j'y serai seul et hors de votre vue,
Et vous devrez chercher ailleurs de par le monde
Aussi bête que moi, pour des années de plus.

Et ces années perdues je vais les rattraper
Il reste bien encor' des atouts dans ma manche
J'ai tant appris de vous que je peux arriver
Sur une autre victime à prendre ma revanche

Poème de LAURAGAEL

    Vos commentaires    Haut de page 

 

Rupture

J'ai découpé le verbe "aimer"
En petits bouts de papier
Et j'ai lancé ces confettis
J'ai fais voler tous ces bisous
Sur les nuages, ils sont partis...

J'ai tailladé ce joli coeur
Avec une lame aiguisée de pleurs
J'ai fais couler dans mes veines
Les particules de ma profonde haine...

J'ai tranché tous ces mots
Que tu disais, qui sonnaient faux
Sur la pointe de mon couteau
Je les ai jetés dans un seau...

J'ai effilé toutes ces caresses
Toutes celles qui me blessent
Je les ai noyé au bord des larmes
Les fusillant d'une seule arme...

J'ai découpé le verbe "aimer"
En petits bouts pour t'oublier...
Patricia.    

    Vos commentaires    Haut de page 

Scène de ménage !...

 

J'en ai assez,
Tu ne m'écoutes pas!
Je te laisse tomber,
Tant pis pour toi !

Tu peux bien casser tes clefs dans les serrures,
T'assoir sur tes lunettes et briser leur monture,
Errer des heures sur un parking en cherchant ta voiture,
Quand tu feras la somme de tes mésaventures,
Je ne serai plus là...

Quand tu glisseras sur une feuille mouillée,
Quand dans l'ascenceur tu resteras coincée,
Quand du pneu crevé, aux pannes de voiture,
Tu referas la somme de tes mésaventures,
Je ne serai plus là...

A maintes reprises,
Je t'ai sauvé la mise !
Mais des gaffes tu en fais trop,
Il faudrait être deux pour ce satané boulot !

Si je suis en grève,
Ce n'est pas pour rien,
Il faut assurer la relève,


Signé : TON ANGE GARDIEN !
berlingotte  

    Vos commentaires    Haut de page 

Lacher Prise

 

Je suis partie sans regarder vers lui
Il fallait que sans bruit je m'éloigne de sa vie
Si les doutes ont envahi mon âme
J'ai tout abandonné et déposé les armes

Je n'ai pu me résoudre à prendre ce destin
Celui qui fut tracer, au printemps, un matin
Car ce fut pour moi un immense dilemme
Est-ce bien ma voie et puis est ce que je l'aime

Et sans aucun regret j'ai déposé les clefs
Et sans aucune larme, j'ai délaissé le charme
Enterrant à jamais de grands moments de joie
Sachant pertinemment qu'ils n'étaient pas pour moi

Le cadeau qui m'offrait était trop important
J'ai douté de pouvoir l'apprécier longtemps
Peut être ma patience a dit le dernier mot
Mais ce soir son absence raisonne comme un écho.

Tamaya

Tu peux emporter...

Tu peux emporter les couverts
Et la photo de bel'maman
Tu peux mettre tout à l'envers
Dans les pièces de l'appartement.
Tu peux me souhaiter des malheurs
Dire sur moi des vilénies
Tu peux te plaindre au procureur
Et jurer que c'est bien fini.
Tu peux brûler toutes nos lettres
Jeter ton alliance au panier
Tu peux même pleurer peut-être
Tu peux te remettre à fumer.
Je n'te demande qu'une chose
Un dernier p'tit geste élégant
Tu vois je devrais pas mais j'ose
......Ferme bien la porte en partant.

LAURAGAEL

    Vos commentaires    Haut de page 

 

Le «Musée des coeurs brisés» ouvre ses portes en Croatie 

Museum of Broken Relationships

 

Un fer ayant servi à repasser un costume de mariage, un rétroviseur fendu dans une crise de jalousie, ou encore un string en bonbons, le nouveau «Musée des coeurs brisés» à Zagreb réunit des centaines d'objets, ordinaires, bizarres ou cocasses, témoins d'amours éteintes. Tout a commencé il y a cinq ans, lorsque Olinka Vistica et Drazen Grubisic, qui vécurent eux-mêmes ensemble pendant quatre ans, voulurent trouver un moyen de préserver l'«héritage» de ce qu'avait été leur liaison. «Nous nous sommes dits que tout ce qui était beau à l'époque (...) ne devrait pas être détruit, mais plutôt préservé d'une manière ou d'une autre», explique Olinka, 41 ans...  

«Nous avons lancé le projet en 2006, en l'appelant le Musée des cœurs brisés, en invitant des gens à faire don d'objets ayant marqué leurs vies intimes, leur permettant ainsi, par une sorte de catharsis, de se soulager du poids que représente une relation ratée», ajoute-t-elle. Bien que l'on puisse se dire que la volonté d'exposer au public une part de sa vie privée relève de l'exhibitionnisme, Drazen Grubisic pense que la principale motivation des contributeurs, qui restent anonymes, a été simplement de tourner la page sur un chapitre de leur vie. «Tous les événements majeurs dans notre vie, tels que les mariages ou les enterrements, sont accompagnés d'une sorte de rituel, alors que seules les ruptures des relations nous laissent dans la solitude», fait-il valoir...  

 

https://brokenships.com/en/visit/the_exhibits 

 

Les objets sont répartis dans plusieurs pièces thématiques, telles que «la Rage et la furie», où l'on retrouve par exemple une hache, devenue un «instrument thérapeutique» dont s'est servi un Berlinois pour réduire en morceaux tous les meubles de sa petite amie. Ailleurs, un flacon de shampoing italien pour toilette intime masculine est accompagné d'une notice explicative: «après notre rupture, ma mère l'utilisait pour polir les verres. Elle disait que c'était super». Dans une autre pièce, baptisée «le Caprice du désir», on tombe sur des jarretelles de Sarajevo. «Je ne les ai jamais mises. La relation aurait peut-être duré plus longtemps si je l'avais fait», lit-on sur une notice signée par l'ex-propriétaire. 

Chaque objet exposé est accompagné d'une notice contenant des messages parfois cyniques, ou d'autres évoquant de vrais drames ou des douleurs profondes. Comme celle affichée à côté d'une prothèse ayant appartenu à un Croate blessé pendant la guerre, dans les années 1990, et qui décrit sa relation avec une infirmière qui l'a aidé, à l'hôpital, à se doter de sa prothèse: «la prothèse a tenu plus longtemps que l'amour»... Les femmes surtout ont donné des objets, précisent les auteurs de l'exposition. À leur «surprise», en Turquie, les coeurs brisés étaient surtout ceux des hommes. 

Museum of Broken Relationships

    Vos commentaires

 

Haut de page


Comme disait Henri Salvador

Une femme doit toujours suivre son mari... 
http://www.frmusique.ru/texts/s/salv...rsderriere.htm

Fin de la chanson : 

Désespéré le pauvre homme se fiche à l'eau
Mais son épouse fait comme lui aussitôt
Le malheureux en arrivant au fond
S'écrie oh non non non...

Elle est toujours, derrière
Derrière, derrière
Elle a compris ce que m'sieur le maire lui a dit
Elle ne quitte plus son mari

 

 

    Vos commentaires

Haut de page

 

Je suis seule, ce soir...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Avant de se lancer

Préliminaires... 

Qu'est-ce que l'amour 

Sexe et Net

Plein de trucs pour draguer

L'art de séduire

Sociologie du dragueur

  Midinettes et autres ravissantes

  Rudy Hickerson 

Qu'est-ce qu'il/elle lui trouve?

Le coup de foudre  

Draguer écolo

La Carte du Tendre 

Comment arriver vierge? 

Niafou et autre mauvais coup 

Le Courrier du coeur

2. La Vie de Couple

Qui porte la culotte ?

La recherche du point G 

Le Dr Aga sauve votre couple 

Quelques vues de la vie... 

Charmoz et Bosc 

Piège conjugal 

Fête des Mères 

Le mariage de Socrate

Scènes      "Chéri..."

Dans la chambre à coucher

Une femme exemplaire

Vu par Barnes

Jalousies 

"Docteur Love"

Un peu d'histoire : 1950-2013

22 Le couple etc.

Les parents !!! 

Les enfants

3. Tout a une fin!

Comment en finir ? 

Et avec l'âge

Quand le temps passe

Fins Insolites

Colette: Début et fin

4. Un peu de Psycho

Psychologies comparées

Et envisagent la vie...

Les femmes rendent-elles 

les hommes stupides ?

L'avantage  H / F

Et, au quotidien...

5. Mœurs exotiques

Sexe et Net 

Les seins et  l'allaitement  

Le corps (de la femme) 

 A la plage

Bad Sex et autres... 

Burqa ou burqa pas ?

Sous vêtements F  / H

Combien et quand ?

Lois farfelues   

Chez le gynécologue

Et le coiffeur

L'amour au travail

Le Vin et le Sexe

Problèmes logiciels

En Chine ...  

Tous à/au Poil !

Poulets, calamars, tortues.. 

La sexualité au Moyen-Age

Un peu d'histoire : 1950-2013

6. Quelques textes choisis

Quelques poèmes

Bonnes pages 

Brassens, Chabrol, Barnes, 

Lodge et les autres...  

Colette: Début et fin

Citations sur l'homme  

Correspondances codées

Sites amis

Forum - Commentaires

Les bases de la séduction

Mariage virtuel

 Fun Fou com

marieclaire.fr/

Nos Partenaires