Amour – Humour.com

  depuis Sept. 2011      

Recherche personnalisée
Avant de se lancer La Vie de Couple Parents et Enfants  Tout a une fin Un peu de Psycho Mœurs exotiques Quelques textes
 

Plan du site

Vos commentaires

Accueil  

Qu'est-ce que l'amour 

Le coup de foudre  

Plein de trucs pour draguer L'art de séduire

Sexe sans frontière

Qui porte la culotte ? 

Lire avec un vibromasseur

Comment en finir ?  

Sous vêtements F  /H 

Le corps et ses parties

Bad Sex et autres...

La sociologie du dragueur Midinettes et autres ravissantes

Psychologies comparées

Quelques vues de la vie... 

Mœurs exotiques 

Burqa ou burqa pas ?

Jalousies 

Les conflits

Quand le temps passe

Les seins et  l'allaitement

A la plage  

Bonnes pages 

La sexualité au Moyen-Age

Un peu d'histoire : 1950-2013

Tous à/au Poil !

Chez le gynécologue

Citations et Blagues

Tous les autres sujets 

en bas de page

Écrivez-moi

Le Forum

Sites amis

Mariage et Religion 

Atelier d'écriture

 Bien choisir son portable 

Tout pas cher

Liens/Nos partenaires

compteur :

Google Analytic

Amour-Humour


 

 

 

Le corps (des femmes) et ses parties...

 

... Lors d'une rencontre autour du Philosophe Emmanuel Levinas dans une  librairie parisienne, une intellectuelle quinquagénaire se lève pour faire une intervention. Son discours est certainement aussi brillant que celui des messieurs qui l'avaient précédé, mais je suis incapable de l'écouter attentivement car mes yeux (de même que ceux de toute l'assistance, me semble-t-il) sont irrésistiblement attirés par sa poitrine replète où sautillent, agités par sa parole, plusieurs colliers ; pire, sur son joli chemisier en  soie, le bouton du haut tient a peine et je me demande ce qui se passerait, ce qui nous serait révélé, s'il sautait... Naturellement, les pérorants mâles de tout à l'heure avaient un corps eux aussi mais personne ne s'en était aperçu; leur parole semblait glisser directement de leur cerveau dans le nôtre; la pérorante, en revanche, vient d'être littéralement effacée par le spectacle de son corps...   (Nancy Huston - Distraction - Le monde, 3/4 Oct. 2010)

 

Le corps et ses parties

     Fesses    En chanson   

    ...et intelligence    ... et pub  

   Face cachée  Citations

    Seins    Mont de Vénus

     Composition de Philo

   Chez l'homme

Le mariage

Bonnes blagues

       Après quelques années... 

       Comparaison

              Pourquoi les hommes mariés...

 

Les fesses

 

La chanson des Frères Jacques, "Les Fesses" 

Etes-vous pygophile ?
Le fait d'aimer regarder les fesses des filles… ou des garçons porte un nom : la pygophilie ! Ainsi toute personne qui a une attirance sexuelle "intense" pour les fesses est pygophile. De nombreux sculpteurs, dessinateurs et autres artistes, depuis la Grèce antique avec la fameuse déesse Vénus callipyge (Musée archéologique national de Naples) pouvaient se définir comme pygophiles. On aura tout entendu !

Les femmes ayant de grosses fesses sont plus intelligentes que les autres... 

 Pourtant, ce sont bel et bien des scien­ti­fiques anglais de haute re­nom­mée qui ont mis en avant cette hypothèse, et l’ont apparemment prouvée… 16 000 femmes de nationalité anglaise ont été choi­sies pour consti­tuer un échantillon scientifique. D’après les études menées, il sem­ble­rait que les femmes ayant de grosses fesses soient non seule­ment plus in­tel­li­gentes que les autres, mais qu’en plus elles soient en meilleure santé. Alors attention, on ne parle pas d’obésité, mais plutôt de fesses bien re­bon­dies. En outre, ces femmes aux formes prononcées donneraient nais­sance à des enfants plus intelligents que les autres puisque les fesses rondes témoigneraient de la présence de nombreux oméga 3, très im­por­tants dans le développement cérébral … Nous restons relativement sceptiques quant au bien-fondé de cette étude scientifique… Et vous ? 

(Potins.net)

Montre-moi te fesses et je te dirai qui tu es ?
La rumpologie est une science non exacte, voir très fantaisiste, qui se base sur les caractéristiques des fesses -en particulier le sillon interfessier- pour prédire l'avenir...

Un grand pas pour les fesses de l'humanité

... Dix-neuf paires de fesses ! Il n'en fallait pas moins pour promouvoir les premières pompes qui «sculptent vos jambes et vos fesses à chaque pas ». Ça tombe bien : j'adore la sculpture contemporaine. D'ailleurs, j'attends avec impatience les pubs pour les chaussettes qui raffermissent le ventre et pour les slips qui sculptent la poitrine. Quelque chose me chagrine a posteriori dans ces postérieurs. Je me tâte les fesses, les cuisses. Pas très tonique. La tenue d'un blog télé vous ramollit les quadriceps aussi sûrement qu'une cure de tarte aux myrtilles. Alors, à la vue de cette pub, je deviens affreusement jaloux. Au point de partir en croisade contre le sexisme ordinaire. Marre des fesses féminines ! Je veux voir des croupes de mecs. Pourquoi nous, les hommes qui le valons bien, ne pourrions-nous pas « tonifier les muscles clés de nos jambes et de nos fesses » ? Pourquoi sommes-nous toujours à l'arrière-train du progrès cosmétique ? Sur quels fondements se reposent les concepteurs de baskets pour pratiquer une telle discrimination ? Au sexisme, je déclare la guerre. Ce sera la der des derches. . Samuel Gontier        

Vos commentaires           Haut de page

 

... La fesse représente la face cachée de notre autoportrait, mais c'est notre regard qui modèle celle des autres à nos normes. Sans parler de la splendeur de cet objet entraperçu dans la rue : plus il s'éloigne, plus il révèle son architecture, explique Jean-Luc Hennig. Et si l'on parle de l'intelligence des peuples, Apollinaire, lui, évoque l'assise des nations : le cul en forme de poire de la Frisonne contraste avec le cul rebondi de la Parisienne, tandis que les fesses anglaises se distinguent du postérieur carré des Scandinaves ou du cul tombant de la Catalane. Une approche sympathique qui, jamais, ne joue les faux culs. . Bernard Mérigaud Télérama n° 3125

 

Vos commentaires           Haut de page

                        

Citations

"Si les femmes étaient sans fesses, qu'est-ce que nous ferions de nos mains, pauvres humains ? " [Raoul Ponchon] 

"C'est pour cela que les coqs n'ont pas de main , car les poules n'ont pas de fesse"... (Pardon je ne pouvais pas m'empêcher).

 Que faisons-nous des fesses quand on ne s'assoit pas dessus? On les regarde!

"Elles sont merveilleuses. N'avez-vous pas remarqué? Quand elles s'assoient sur le sable, elles dessinent des cœurs avec leurs petites fesses. Quelle prouesse! [ A propos des starlettes du Festival de Cannes 1955.  Marcel Pagnol ]

"La beauté pour une femme, c'est d'être aussi belle de fesses que de face. [Raymond Queneau ]

"Il y a loin de la croupe aux lèvres". [Boris Vian]

C'est curieux, se faire refaire les seins, ça coûte la peau des fesses. [Vincent Roca]

Vos commentaires           Haut de page

Les seins

Seins, fins régals des mains qu'ils gorgent de délices. 

Seins lourds, puissants, un brin fiers et moqueurs, 

Dandinés, balancés, et, se sentant forts et vainqueurs, 

Vers nos prosternements comme regardant en coulisse.
[ Paul Verlaine ]

"Les seins et les trains électriques sont faits pour les enfants, et ce sont les papas qui jouent avec." [Jean Cazalet]

Dieu a donné à la femme deux seins parce qu'il a donné à l'homme deux mains. [Léo Campion]

Des imprudentes ont même envoyé paître leur soutien-gorge, en oubliant que les seins aussi obéissent à la pesanteur. [Paul Guth]

Le pastis, c'est comme les seins. Un c'est pas assez et trois c'est trop. [Fernandel]

Pour rester belle. Si vous avez les seins qui tombent, faîtes-vous refaire le nez, ça détourne l'attention. [Pierre Desproges]

Autrefois les seins d'une femme servaient à nourrir les enfants, aujourd'hui ils servent à nourrir les cinéastes. [ Jules Romains ]

Vos commentaires           Haut de page

 

Mont de Vénus 

Un poème de Théophile Gautier

Des déesses et des mortelles 

Quand ils font voir les charmes nus 

Les sculpteurs grecs plument les ailes 

De la colombe de Vénus.

 

Sous leur ciseau s’envole et tombe 

Le doux manteau qui la revêt 

Et sur son nid froid la colombe 

Tremble sans plume et sans duvet.

 

Ô grands païens, je vous pardonne ! 

Les Grecs enlevant au contour 

Le fin coton que Dieu lui donne 

Otaient son mystère à l’amour ;

 

Mais nos peintres tondant leurs toiles 

Comme des marbres de Paros, 

Fauchent sur les beaux corps sans voiles 

Le gazon où s’assied Éros.

 

Pourtant jamais beauté chrétienne 

N’a fait à son trésor caché 

Une visite athénienne

La lampe enmain, comme Psyché.

 

Au soleil tirant sans vergogne 

Le drap de la blonde qui dort, 

Comme Philippe de Bourgogne 

Vous trouveriez la toison d’or,

 

Et la brune est toujours certaine 

D’amener autour de son doigt 

Pour le diable de La Fontaine 

Le cheveu que rien ne rend droit.

 

Aussi j’aime tes courtisanes 

Et tes nymphes, ô Titien, 

Roi des tons chauds et diaphanes, 

Soleil du ciel Vénitien.

 

Sous une courtine pourprée 

Elles étalent bravement, 

Dans sa pâleur mate et dorée 

Un corps superbe où rien ne ment.

 

Une touffe d’ombre soyeuse 

Veloute, sur leur flanc poli 

Cette envergure harmonieuse

Que trace l’aine avec son pli.

 

Et l’on voit sous leurs doigts d’ivoire 

Naïf détail que nous aimons 

Germer la mousse blonde ou noire 

Dont Cypris tapisse ses monts.

À Naples, ouvrant des cuisses rondes 

Sur un autel d’or Danaé 

Laisse du ciel en larmes blondes 

Pleuvoir Jupiter monnoyé.

 

Et la tribune de Florence 

Au cant choqué montre Vénus 

Baignant avec indifférence

Dans son manchon ses doigts menus;

 

Maître, ma gondole à Venise 

Berçait un corps digne de toi 

Avec un flanc superbe où frise 

De quoi faire un ordre de roi.

 

Pour rendre sa beauté complète 

Laisse moi faire, ô grand vieillard, 

Changeant mon luth pour ta palette, 

Une transposition d’art.

 

Oh ! comme dans la rouge alcôve 

Sur la blancheur de ce beau corps 

J’aime à voir cette tache fauve 

Prendre le ton bruni des ors

 

Et rappeler ainsi posée 

L’Amour sur sa mère endormi 

Ombrant de sa tête frisée

Le beau sein qu’il cache à demi

 

Dans une soie ondée et rousse 

Le fruit d’amour y rit aux yeux 

Comme une pêche sous lamousse 

D’un paradis mystérieux.

 

Pommes authentiques d’Hespéride, 

Or crespelé, riche toison, 

Qu’aurait voulu cueillir Alcide 

Et qui ferait voguer Jason !

 

Sur ta laine annelée et fine 

Que l’art toujours voulut raser 

Ô douce barbe féminine

Reçois mon vers comme un baiser

 

Car il faut des oublis antiques 

Et des pudeurs d’un temps châtré 

Venger dans des strophes plastiques 

Grande Vénus, ton mont sacré ! 

 

(Chap. 1 de Poésies libertines )

Vos commentaires      Haut de page   

 

Composition de Philo

Sujet: "Abordez, de manière concise, les trois domaines suivants:

1) Religion 2) Sexualité 3) Mystère

Une seule copie a reçu 20/20 ! La voici:

 "Mon Dieu! Je suis enceinte! Mais de qui?" 

Vos commentaires    Haut de page

 

Voir aussi quelques citations et blagues sur l'homme et le mariage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Avant de se lancer

Préliminaires... 

Qu'est-ce que l'amour 

Sexe et Net

Plein de trucs pour draguer

L'art de séduire

Sociologie du dragueur

  Midinettes et autres ravissantes

  Rudy Hickerson 

Qu'est-ce qu'il/elle lui trouve?

Le coup de foudre  

Draguer écolo

La Carte du Tendre 

Comment arriver vierge? 

Niafou et autre mauvais coup 

Le Courrier du coeur

2. La Vie de Couple

Qui porte la culotte ?

La recherche du point G 

Le Dr Aga sauve votre couple 

Quelques vues de la vie... 

Charmoz et Bosc 

Piège conjugal 

Fête des Mères 

Le mariage de Socrate

Scènes      "Chéri..."

Dans la chambre à coucher

Une femme exemplaire

Vu par Barnes

Jalousies 

"Docteur Love"

Un peu d'histoire : 1950-2013

22 Le couple etc.

Les parents !!! 

Les enfants

3. Tout a une fin!

Comment en finir ? 

Et avec l'âge

Quand le temps passe

Fins Insolites

Colette: Début et fin

4. Un peu de Psycho

Psychologies comparées

Et envisagent la vie...

Les femmes rendent-elles 

les hommes stupides ?

L'avantage  H / F

Et, au quotidien...

5. Mœurs exotiques

Sexe et Net 

Les seins et  l'allaitement  

Le corps (de la femme) 

 A la plage

Bad Sex et autres... 

Burqa ou burqa pas ?

Sous vêtements F  / H

Combien et quand ?

Lois farfelues   

Chez le gynécologue

Et le coiffeur

L'amour au travail

Le Vin et le Sexe

Problèmes logiciels

En Chine ...  

Tous à/au Poil !

Poulets, calamars, tortues.. 

La sexualité au Moyen-Age

Un peu d'histoire : 1950-2013

6. Quelques textes choisis

Quelques poèmes

Bonnes pages 

Brassens, Chabrol, Barnes, 

Lodge et les autres...  

Colette: Début et fin

Citations sur l'homme  

Correspondances codées

Sites amis

Forum - Commentaires

Les bases de la séduction

Mariage virtuel

 Fun Fou com

marieclaire.fr/

Nos Partenaires